Héros social ou solitaire?

Quel héros êtes-vous?

On a vu dans le dernier article consacré aux personnages en Fantasy toute l’importance de bien définir les créatures qui vont y apparaître.

Mais avant de se lancer à corps perdu dans une description hautement épique de la vie de vos héros, de leur exploit, il va falloir vous poser cette simple question : Êtes-vous plutôt héros social ou solitaire?

Maintenant qu’on sait quelles créatures vont peupler notre monde, il nous reste à savoir qui seront nos héros, ou plutôt combien de héros, de personnages, de points de vue votre lecteur va devoir suivre au cours de votre histoire.

De quels héros êtes-vous fait ?

 

Avant de vous pencher en détail sur vos personnages, vos créatures, il est nécessaire de vous demander comment vous comptez raconter votre histoire. Lorsque je dis “comment”, il faut plutôt entendre, “combien”. Combien de personnages, de points de vue souhaitez-vous suivre?

Comme dans tous les genres, qu’ils soient fantasy ou non, il existe bien des manières pour raconter une histoire, et cette vérité est aussi valable pour les personnages.

Que votre héros soit livré à lui même, qu’il puisse se reposer sur une solide communauté, où qu’il soit aidé sans même le savoir, les possibilités sont aussi vastes que l’hypnotisante danse d’un brin d’herbe perdu au cœur d’une immense prairie.

Si on s’intéresse à la seule Fantasy, la mode/tendance actuelle est plutôt de faire intervenir une foultitude de personnages dont on va suivre l’évolution au travers de différents tomes. ( Au hasard GOT, le Seigneur des Anneaux, Eragon)

Mais, même si ce style de roman est en vogue, il est nécessaire de garder en tête qu’il n’est qu’une manière d’écrire, de raconter une histoire.

Certaines œuvres concentrent leur action autour d’un seul et même personnage et ne s’en portent pas plus mal.( Une bonne partie de l’oeuvre de Gemmell, Téméraire, Gonelore, et bien d’autres) 

Héros social ou solitaire : Mélianor

 

Pour ce qui est de Mélianor, il a toujours été clair pour moi qu’il s’agirait de découvrir le monde, le destin de l’humanité par le biais d’un seul et même personnage. Il est à mon sens plus pertinent de suivre un seul et même héros plutôt que multiplier les personnages et ainsi risquer de diluer l’impact de l’histoire.

J’aurais pu choisir un héros dont les aptitudes sont connues, respectées, cachées, un personnage dont le passé expliquerait les espoirs, les attentes placées en lui. Mais pour des raisons que je n’explique pas, j’ai en tant qu’auteur, une préférence pour les personnages qui n’ont à priori aucune qualité particulière et qui parviennent par leur courage, leur peur, leur volonté, à se dépasser, à accomplir des choses dont personne ne les croyait capables.

C’est donc cette voie sinueuse que j’ai choisie pour Mélianor.

Mélianor est le Porteur des Hommes, il est le plus grand symbole, le plus grand espoir et pourtant, il n’a jamais connu la guerre, ne s’est même jamais battu.

Tout indique qu’il n’a absolument rien à faire à la place qu’il occupe et c’est justement ce point qui à mon sens rend l’histoire encore plus intéressante. Comment un homme ordinaire, quelqu’un qui n’a aucun talent, aucun don particulier peut devenir un héros? (ou ne rien devenir du tout hein, on n’a jamais dit qu’il gagnait forcément à la fin!)

Croquis de Mélianor

Héros social ou solitaire : A vous de choisir !

 

Le choix vous appartient, est-ce qu’un seul héros est suffisant où préférez-vous que votre lecteur puisse suive plusieurs histoires, trajectoires, évolutions sans que le récit en perde en intérêt ?

 

Option “Frodon l’explorateur de l’extrême” :

Si vous choisissez le côté soliste de la force, le format de “quête”, la difficulté sera peut-être moindre (j’ai dit peut-être hein!), puisque vous n’aurez “que” votre personnage principal à gérer.

Vous devrez donc connaitre de manière assez poussée son histoire, sa psychologie, ses rêves, ses espoirs, ses terreurs, ses cauchemars. Même si vous ne savez pas exactement ce qui lui arrivera, l’essentiel à ce stade sera d’avoir un minimum d’idées, d’éléments pour le faire évoluer au fil de l’histoire.

Vous devez en revanche absolument savoir dans quelle temporalité se déroulera son histoire.

– Est-ce qu’on commencera à suivre votre héros à un moment précis de sa vie pour ne plus le lâcher et vivre l’aventure à ses côtés de manière chronologique ( mode “réaliste”)

– Est-ce que, au contraire, on suivra son histoire à différents moments de sa vie ? Une première partie alors qu’il est adolescent, puis adulte/ au crépuscule de sa vie.( mode “avance rapide”).

Généralement, puisque vous avez déjà votre petite idée en tête la question est vite résolue, mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas se poser la question!

Héros solitaire

Option “Band of Brothers”:

La deuxième option serait d’adopter un schéma de “chorale”, où vous n’avez pas un mais plusieurs personnages principaux.

Même si leur chemin ne se croise pas, ils vont vivre les mêmes bouleversements, ce sera leur perception, leur point de vue qui différera, qui apportera à votre histoire toute sa saveur, son originalité

Si vous optez pour cette méthode, il sera préférable, pardon, il sera indispensable de parfaitement connaitre la vie, les actions de vos personnages principaux. Pourquoi ? Pour une raison simple, si un seul événement ne colle pas, votre histoire perdra tout son sens, tout son intérêt.

Les questions qu’il faudra vous poser seraient de cet ordre :

 

 – Combien de personnages principaux voulez-vous suivre? 2,3,6 ? Pourquoi?

 – Un de vos personnages se détachera-t-il des autres? Pourquoi?

 – Leurs routes se croiseront-elles? Quand? Pourquoi?

( Plus généralement un simple “Pourquoi?” est suffisant pour vous tourmenter pendant de longues heures/nuits/jours/semaines)

Vous l’aurez compris, les questions, les éléments à prendre en compte sont bien plus nombreux, ce qui vous obligera à savoir exactement où vous allez avant d’écrire la moindre ligne.

Oui, je veux bien dire qu’il vous faudra un beau plan bien détaillé avec des flèches, des tableaux, des bouts de ficelles ou toute autre méthode pour vérifier que l’ensemble est cohérent!

Vous pouvez toujours tenter de vous lancer la fleur au fusil, personne ne vous en empêchera! C’est juste que vous allez perdre de longues heures à tout réécrire après….Peut-être même à tout réécrire plusieurs fois!

Communauté de personnages

Comme je le répète régulièrement, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise formule, l’essentiel est de suivre vos envies, vos idées tout en gardant en tête la charge de travail, de recherche nécessaire pour construire un univers, une histoire cohérente.

Si vous l’avez aimé, qu’il vous a aidé dans votre réflexion, n’hésitez pas à me le dire en commentaire et partager ce petit article autour de vous!

A très vite pour de nouvelles aventures emplies de Fantasy!

Julien.

N’hésitez pas à partager cet article tout autour de vous :

4 thoughts on “Héros social ou solitaire?”

  1. C’est un sujet qui me parle parce que je me suis faite avoir. Pour mon premier tome j’avais d’abord prévu d’écrire deux points de vue, mais finalement c’était trop compliqué donc j’ai dû tout réécrire d’un point de vue unique (c’était pas très fun, mais ça en valait la peine.) Par contre les tomes suivants eux en auront plusieurs, ça c’est sûr.

    1. J’ai failli me faire avoir aussi! Je me suis lancé tête baissée sans forcément me poser de question…Bon j’ai eu de la chance, je me suis vite rendu compte que ca allait pas le faire..;Bon c’est pas pour ca que je suis allé plus vite au final…^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *