Dans la tête d’un auteur

Qu'est-ce quei peut bien se passer dans la tête d'un auteur?

Dans cette série d’articles, je vous propose de plonger dans la tête d’un auteur, de passer de l’idée à la plume, de la théorie à la pratique, de l’idée à son évolution, à la création d’une terre, d’une région, d’une ethnie.

Au programme, la création d’une terre, d’un peuple, celui des Terres Nomades!

Si vous n’avez pas lu les premiers articles, n’hésitez pas à les découvrir juste ici pour comprendre les raisons, l’origine des idées développées dans cet article!

Dans la tête d’un auteur : Le rôle des chevaux

 

Généralement lorqu’on parle de Fantasy, l’une des premières images qui vient en tête est celle de guerriers lancés au galop sur leurs fiers destriers. ( #epicbattle)

Comme beaucoup d’entre vous surement, je voue une grande admiration aux chevaux et je me suis longtemps posé la question de savoir comment je pourrais les intégrer dans l’univers de Mélianor d’une manière un peu originale.

Vous le savez si vous avez lu les précédents articles, les chevaux ont en eux une infime fraction de l’esprit de Gaorn, dieu des Hommes et créateur de tous les animaux qui peuplent la terre. 

Les chevaux sont donc des créatures divines et vous vous en doutez, les envoyer à l’abattoir sur les premières lignes ennemies est une idée certes belle et poétique pour les éventuels spectateurs, mais hautement mortelle et stratégiquement inutile dans la majeure partie des batailles.

Illustration cheval
Illustration cheval
Peinture de chevaux

Dans la tête d’un auteur : Histoire des Terres Nomades

 

Comme j’ai pu le faire dans le précédent article, voici une décomposition plus précise de l’histoire des Nomades au fil du temps.

Chaque élément peut bien entendu être creusé plus en profondeur si besoin mais cela fera l’objet d’une prochaine réflexion lorsque le besoin s’en fera sentir.

Si tout comme moi vous avez une idée, notez là, notez votre cheminement pour pouvoir la retrouver plus tard mais ne perdez pas un temps précieux à développer des lieux, des personnages qui n’interviendront pas directement dans votre histoire, votre univers.

Snapseed (5)

Epoque 1 : Autarcie 

Après la mort de leur dieu, les Nomades à qui Gaorn a confié les perles de son esprit choisissent de s’exiler à l’est du monde, là où les terres ne sont que plaines et déserts arides.

Isolés du monde, ils pansent peu à peu leur tristesse en prenant soin de chaque cheval, de chaque parcelle de l’esprit de leur créateur.

 

Epoque 2 : Liberté

L’esprit de Gaorn ayant été sauvé par l’attention constante des Nomades, les chevaux se multiplient au fil des générations et des siècles.

Malgré leur développement croissant, les Nomades ne s’aventurent que rarement en dehors de leur territoire et s’assurent de toujours rester suffisamment loin des régions voisines.

 

Epoque 3: Découvertes et escarmouches.

Même s’ils veulent rester en autarcie, les Nomades réalisent que les habitants des régions frontalières s’aventurent sur leurs terres. Ils sont malgré eux contraints de surveiller leur frontière pour stopper les expéditions assez téméraires pour se lancer dans l’aventure.

Snapseed (4)

Epoque 4 : D’invincibles et mythiques guerriers

Afin de se protéger des incursions toujours plus nombreuses le long de leurs frontières, les Nomades décident de fonder des villes secondaires et des avant-postes d’où ils pourraient plus facilement protéger leurs frontières.

C’est ainsi qu’ils s’abattent qu’au fil des années sur tous ceux qui tentent de poser un pied sur leurs terres donnant naissance aux premières histoires, aux premières légendes des guerriers montés sur de terrifiantes créatures.

 

Epoque 5 : Ouverture au monde

Après des siècles d’escarmouches, de combats pour protéger leur terre, les Nomades réalisent que les régions du monde se sont réunies sous une seule et même bannière, celle de Nimos le premier roi des Hommes.

Conscients qu’ils ne seraient pas de taille à lutter contre les armées de Nimos, les Nomades acceptent que des hommes arpentent leur terre en contrepartie des services des Bâtisseurs de Nimos.

 

Epoque 6 : Ouverture au monde

Les décennies et les siècles suivants, les Nomades découvrent le monde et profitent de leur prestige. Certains Nomades attirés par l’argent et son pouvoir décident d’offrir la progéniture de leurs chevaux contre de l’or, des titres, reniant ainsi avec la parole de Gaorn.

Snapseed (6)

Epoque 7 : Décadence

Mais l’esprit de Gaorn s’étant dilué au fil du temps, les chevaux régressent un peu plus à chaque génération. Ainsi naissent les ânes, les chevaux de trait et tous les animaux servant à travailler la terre.

Les loups et les chiens, qu’ils soient sauvages où domestiques sont eux aussi issus des chevaux.

Conscients de cette décadence, les Nomades restés fidèles à la parole de Gaorn interdisent à quiconque ayant trahi la promesse divine de pénétrer sur leur terre.

 

Epoque 8 : Repli

Les Nomades qui parcouraient le monde sur leur fier destrier se font de moins en moins nombreux et trouvent refuge au sein de la capitale des Hommes lorsque les hordes de l’Éternel envahissent la terre.

Même s’ils représentent l’une des plus petites communautés, ils continuent de jouir du prestige de leur naissance, de leur histoire et sont aimés et respectés de tous.

Evolution Terres Nomades

Terres Nomades : Cités mineures

 

On l’a vu plus haut, suite aux différentes incursions sur leur territoire, les Nomades ont été contraints d’ériger des cités près de leurs frontières pour éviter toute incursion.

Vu que je n’avais qu’une seule capitale, avoir retracé l’histoire des Terres Nomades et son évolution m’a donc permis d’affiner la répartition des villes présentes dans la région.

Ci-dessous les ajouts des cités secondaires, mineures servant surtout d’avant-poste pour défendre les frontières.

Villes présentes dans les Terres Nomades

Vous le voyez, l’histoire des terres Nomades inexistante il y a peu prend de l’ampleur, elle gagne en précision, en profondeur, en réalité.

Je vous invite à faire de même pour votre histoire, prenez un élément, un aspect de votre monde que vous souhaitez développer et posez cette simple question : Pourquoi? 

Julien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *