Les Eternels

Les Eternels

De toutes les créatures qui se sont déversées sur les terres humaines, les Éternels sont de loin les plus rares, les plus puissantes, les plus redoutées.

Même si personne ne connait précisément leur âge, tout le monde s’accorde à dire que leur vie ne se compte pas en années ni même en décennies mais bel et bien en siècles.

Apparition:

Le nom d’Éternel tire son origine de la Vague Noire qui s’abattit sur terre et marqua la fin de la paix, de l’innocence des hommes.

Tandis que les armées du sombre dieu débarquaient sur terre semant la peur et le chaos, une immense créature en tout point semblable à un arbre centenaire qu’on aurait déraciné prit la tête de l’attaque. Aussi large que les plus anciens arbres du monde, sa peau était couverte d’une écorce d’où s’échappaient de nombreuses et solides branches. Ses bras tout comme ses jambes étaient elles aussi couvertes de larges plaques à l’endroit même où se trouvaient les articulations.

L’Éternel prit la tête d’une troupe de plusieurs milliers de combattants et s’enfonça au cœur du monde en direction des terres des Lacs. Malgré le nombre d’hommes et de femmes qui s’opposèrent à lui, l’Éternel ne subit aucune blessure et ceux qui parvinrent à le toucher même sans dommages rendirent leur dernier souffle dans l’instant.

L’invasion ne fût stoppée que par le renfort de milliers de civils venus des Lacs pour défendre leur terre. Devant le nombre de ses ennemis, l’Éternel sut qu’une ville d’importance était toute proche et qu’il devrait trouver une autre voie pour poursuivre son invasion.

 

Devant cet échec, il réorganisa son armée et lança de grandes expéditions autant pour découvrir la terre sur laquelle il avait débarqué que pour faire couler le sang des hommes. A la tête de la plus grande section de son armée, il se dirigea vers le sud en direction des terres Nomades et des Deltas. Des semaines durant, il parcourut les plaines désertiques des terres Nomades avant de s’enfoncer au cœur des Deltas, le grenier du monde, ne laissant derrière lui que mort et destruction..

Eternel_MEA

Fin de vie:

Après l’exploit de Duîn qui parvint à apporter la nouvelle de la guerre, Nàrë chevaucha des jours durant en direction des Deltas, constituant au passage une armée de fortune pour contrecarrer l’irrésistible avancée de l’Éternel.

Malgré leur infériorité, l’armée de l’Éternel chargea et guidée par la furie de son maître parvint à reprendre le contrôle des combats. Nàrë conscient qu’ils ne pourraient l’emporter tant que l’Éternel serait en vie décida de l’affronter

Porté par sa vitesse et l’effet de surprise, Nàrë fût le premier à toucher l’Éternel, mais lorsqu’il ressortit son épée, aucune goutte de sang ne s’échappa de la blessure, aucune goutte n’avait maculer sa lame.

Aussi brutal et épuisant qu’il fût, leur combat s’étira sans qu’aucun des deux combattants ne parvienne à prendre le dessus. Fatigué, Nàrë fût touché à de nombreuses reprises aux bras et aux jambes, et ne dut son salut qu’à l’exceptionnelle résistance de son armure.

Profitant d’une apparente gêne de l’Éternel, Nàrë entreprit de concentrer ses attaques en un seul et même endroit au niveau du cœur. Profitant de son faible poids tout comme de sa vitesse, il feinta d’attaquer au niveau des jambes pour, au dernier moment piquer son arme vers le cœur. Même si aucune goutte de sang ne coula, Nàrë comprit qu’il avait pris le dessus et poursuivit de plus belle ses attaques.

Harcelé par la vitesse des coups portés par Nàrë, l’Éternel tenta en vain de se défendre et de contre-attaquer. Épuisé, il porta sa main couverte de terre et de bourgeons vers sa tête et dans un dernier souffle tomba à terre.

Profitant de l’occasion, Nàrë s’approcha pour porter le coup fatal lorsqu’il croisa le regard de l’Éternel. D’un vert aussi profond que les belles feuilles des plus vieux arbres de la forêt, la lumière qui éclairait ses yeux s’éteignait peu à peu, perdant tout éclat, toute vie. L’hésitation de Nàrë lui fût fatale, l’Éternel, dans un sursaut de vie et de haine qui illumina ses pupilles, usa de ses dernières forces pour porter une ultime attaque. Malgré la lenteur du coup, Nàrë qui avait baissé sa garde ne put éviter la lame qui vint se figer dans son ventre.

Ainsi tombèrent Nàrë et l’Éternel, leur mort marquant la fin de ce qui fût appelé plus tard la Vague Noire.

Eternels

Héritage et postérité :

.

Bien des décennies plus tard, tandis que d’autres vagues d’attaques déferlèrent sur les terres humaines, c’est un autre Éternel, en tout point semblable à celui qu’avait combattu Nàrë qui apparut sur le pont d’un navire de guerre fixant les hommes. Contrairement à son ancêtre, il ne descendit pas à terre mais resta sur son navire, scrutant le débarquement de ses troupes.

Au fil des décennies et des siècles, les tentatives d’invasions se poursuivirent et bien que plus personne ne vit la terrifiante silhouette de l’Éternel, tous savaient que son ombre planait sur chaque attaque.

Après des centaines d’années passées à repousser les attaques incessantes sur leurs rivages, les hommes cédèrent et permirent à leur bourreau de prendre définitivement pied sur la terre ferme. Tout comme lors de la Vague Noire, la silhouette d’un Éternel apparue pour mener les hordes de Faucheurs, d’Hurleurs et de Renifleurs à l’assaut du monde.

Eternels

Related Post

Tirisaiqua Tirisaiqua (plus communément nommé Aiqua) dont le nom signifie littéralement ‘’Le Gardien Majestueux’’, est le cœur de ce que les hommes appellent Imb...
Tirisaiqua Tirisaiqua (plus communément nommé Aiqua) dont le nom signifie littéralement ‘’Le Gardien Majestueux’’, est le cœur de ce que les hommes appellent Imb...
Anamo Lieu de naissance  Terre des Deltas Famille  Fils d’une chevalière et d’un Gardien du Savoir   Physionomie (moment du récit)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *