Habitude et routine d’écriture

Routine écriture

Cher visiteur, bienvenue à toi dans l’envers du décor, dans les coulisses de l’écriture, au cœur du mystère de la création ! Je vends bien mon affaire ou pas? Avouez que c’était pas mal quand même !

Parce qu’on n’est pas là pour enfiler des perles, autant entrer dès maintenant dans le vif du sujet !

Au programme on va parler habitude et routine d’écriture (non, la routine n’est pas une très petite roue), celle après laquelle tu cours surement depuis un temps certain pour essayer d’avancer décemment dans tes écrits.

Bref, tu l’auras compris, cette partie n’aura aucun filtre, on va parler du quotidien, des dessous de l’écriture, des moments de doute, de désespoir, mais aussi parce que faut pas abuser des quelques moments sympas qui font qu’on s’accroche pour souffrir toujours plus.

Quand écrire?

Habitude et routine d’écriture : Quel rythme ?

 

Comme beaucoup d’entre vous, l’écriture n’est pas mon activité principale, loin de là. Du coup, pour avancer dans l’histoire de ce bon Mélianor, je n’ai pas d’autres choix que d’écrire sur mon temps libre. Ouais, je sais, c’est moche…

Les weekends étant des moments généralement très pris, (principalement pour pioncer on ne va pas se le cacher, on est entre nous) vouloir écrire en journée un samedi ou un dimanche est tout simplement impossible! Du coup on fait assez vite le tour de la question. Il faut soit écrire tôt le matin où tard le soir !

Se lever pour écrire… Nan, sans déconner, y à des gens qui font ça? Attention, quand je dis se lever et écrire, on est d’accord que le faire deux fois et demie dans le mois ça compte pas hein!

Je vous vois venir avec vos airs sournois…Nan je veux parler de le faire régulièrement, avec efficacité. On fait moins les malins déjà hein !

Vous l’aurez compris, je suis plutôt du côté nocturne de la force, je sors telle une chauve-souris une fois la nuit tombée pour sauver la veuve et l’orphelin! Nan, je déconne… Je reste bien au chaud chez moi derrière mon écran à tapoter des phrases au sens très approximatif.

Comprenez, aucune chance d’écrire le matin. Pour ce qui est d’écrire en journée, là aussi c’est compliqué et si la motivation n’est pas là à 100% vous pouvez être sûr que je vais faire autre chose!

Habitude et routine d’écriture : Ou écrire ?

 

Que ce soit en bus, métro, RER, (oui, la joie d’être parisien!) tous les moyens de transport sont bons pour écrire! Du coup, je me balade toujours avec un sac en bandoulière ( Team Eastpak, tu sais le truc increvable qui a survécu au lycée à la fac et tellement d’autres aventures).

À l’intérieur, au moins un livre, un cahier d’écriture et pas mal de stylos pour affronter l’attente, les grèves, bref tous les événements possibles qui égayent la vie dans les transports en commun!

Bref, vous l’aurez compris, je fais partie de ces quelques énergumènes capables de lire en marchant, d’écrire dans le métro, dans le bus. Je ne sais toujours pas pourquoi mais les transports m’inspirent, ils me permettent de m’immerger le temps d’un trajet dans l’univers de Mélianor.

Bon, on ne va pas se le cacher, la qualité de l’écriture n’est pas toujours au rendez-vous, mais le fait d’écrire même mal permet de fixer une idée, de commencer à la développer même si elle sera modifiée, réécrite par la suite.

Illustration écriture
Tasse de thé

Routine liquide : Plutôt thé ou café ?

 

Certaines questions ne laissent personne de marbre ( oui j’aime les expressions à base de pierre). Les défenseurs du monde animal ont leur propre terrain de chasse avec le fameux: T’es plutôt chat ou chien ? ( Oui, les autres animaux comptent pour du beurre et de la fourrure à part le panda parce qu’il est mignon et l’ornithorynque parce que bordel c’est quoi ce truc !)

Les amateurs de bouffe ( la moitié du pays donc) ont le fameux : Tu es plutôt pain au chocolat ou chocolatine? L’autre moitié de la France elle est toujours en train de se demander entre deux gueules de bois: mais c’est quoi le mieux une bière en canette où en bouteille?

Mais il existe un débat bien plus important que toutes ses questions futiles: Faut-il boire du thé plutôt que du café pour être inspiré et écrire?

La réponse est évidente, du thé voyons !

Pour le réveil et pour retrouver un aspect presque humain le matin, le café reste indétrônable ! Pour le reste, et pour une raison que je n’explique pas ( qui est surement dû au rapport au père où à la mère entre mon inconscient, mon moi, mon ça et mes autres personnalités.), seul le thé me permet d’être inspiré, de m’immerger dans une bulle de concentration.

Vous l’aurez compris, comme aurait pu le dire Karadoc: Le thé, c’est l’inspi !

Routine technologique : Cahier vs clavier

 

Vous le sentez venir le débat ? La modernité, le progrès, les ordinateurs, la magie de l’écriture tout ça a disparu, tout est devenu lisse, insipide, sans saveur, c’était mieux avant !!!

Mouais…ou pas…Est-ce que c’était vraiment mieux du temps de la plume et l’encrier? Du temps où on avait les doigts tachés d’encre, qu’on en foutait partout parce que c’était juste le truc le MOINS PRATIQUE du MONDEE !

Uhm…voilà, c’est dit, fallait que ça sorte.

Bref, comme je ne veux pas me fâcher, je vais rester Suisse donc neutre et manger un carré de chocolat belge. Je n’ai pas d’explication particulière, mais par moments je préfère écrire à l’ancienne avec un bon vieux stylo et une feuille blanche. Parfois, quand la flemme me prend, j’ai plutôt tendance à simplement tapoter sur mon clavier.

Peut-être est-ce le fait de travailler toute la journée sur un écran, mais je n’ai jamais senti aucune différence au niveau au niveau de l’attention, de la concentration entre une écriture manuelle ou informatique.

Comme je suis actuellement en pleine réécriture des différents chapitres de Mélianor, je n’écris presque plus dans mon cahier puisque tout est sur l’ordinateur. Il m’arrive quand même de noircir quelques lignes lorsque je dois ajouter une scène ou une transition à un chapitre.

Illustration d'écriture

Cet article est déjà beaucoup trop long et je suis décidément bien trop bavard une fois lancé, alors avant de repartir dans un nouveau monologue, n’hésitez pas à réagir à ses quelques pensées en commentaires, je suis curieux de connaitre vos habitudes !

En attendant, lisez, sortez, prenez l’inspiration tout autour de vous et n’hésitez plus à vous lancer dans l’écriture que ce soit par la plume, le stylo, le crayon ou le clavier !

À très vite pour de nouvelles digressions !

Julien.

N’hésitez pas à partager cet article tout autour de vous :

Inscrivez-vous à la Newsletter de Mélianor !

One thought on “Habitude et routine d’écriture”

  1. Tellement vrai (#NRJ12)
    Très drôle, en tous cas, comme partage d’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *