Ecrire un roman de Fantasy # 01 : L’idée

Ecrire un roman de Fantasy: Avoir l'idée !

Ecrire un roman de fantasy. Si vous tapez ces quelques mots dans votre navigateur préféré, vous trouverez nombre de sites, d’articles (parfois très bien écrits), qui vous expliquent en quelques lignes les rudiments à connaitre avant de vous lancer dans la grande aventure d’un roman de fantasy.

Malgré toutes leurs qualités, ces articles m’ont toujours frustré. Tous essayent de condenser en l’espace d’un ou deux articles toute la complexité d’un univers imaginé de toute pièce.

Rassurez vous, certains sites traitent de la question avec détails et passion et si vous ne devez en retenir qu’un seul, ce serait sans hésiter l’incontournable Monde Fantasy tenu avec brio par la non moins talentueuse Zaha!

Je ne prétends pas apporter d’éléments nouveaux ou novateurs par rapport au travail colossal réalisé par Zaha, mais plutôt un autre éclairage, un autre point de vue où je prends en exemple le parcours qui est le mien avec l’écriture de Mélianor pour essayer de vous guider, de vous poser les bonnes questions pour que vous aussi vous puissiez imaginer, développer votre propre monde.

L’idée Initiale:

Ma remarque va peut-être paraître bête, mais certaines évidences sont toujours bonnes à rappeler. S’il y a bien une question à toujours garder en tête, une interrogation qui doit vous suivre, vous guider tout au long de votre travail d’écriture, c’est bel et bien celle-ci :

 

Quelle histoire voulez-vous raconter?

 

Il n’est pas encore question de se focaliser sur un genre particulier, il viendra naturellement lorsque vous aurez cerné votre idée. Non, si vous ne deviez retenir qu’une chose, ce serait celle-ci : Peu importe ce que vous avez en tête, aucune idée n’est mauvaise.

Le pire serait de vouloir écrire une histoire dans l’air du temps, une histoire dont le thème, les personnages, le propos ne vous parle pas, mais que vous savez être appréciée des lecteurs.

Oubliez le cliché de l’idée qui vous tombe dessus, qui vous donne l’histoire dans le moindre de ses détails. Ce genre d’événement n’arrive que dans les livres. Attention, je ne dis pas que l’idée que vous avez eu (ou que vous allez avoir), ne va pas vous tomber dessus par hasard au détour d’une conversation, d’une réflexion, d’une douche, au travail où avant de vous endormir, non!

Comme toute chose, cette idée sera une ébauche, une trame à partir de laquelle vous allez pouvoir construire votre récit, votre univers. Pour pouvoir en tirer une véritable histoire, la recette est aussi simple que complexe: il vous faudra du temps, de l’énergie, de la patience pour la développer, l’emmener dans la bonne direction. Il vous faudra aussi du courage, de la persévérance, pour surmonter les doutes, les questions qui ne manqueront pas de venir perturber votre tranquillité ( comme votre sommeil et vos journées d’ailleurs).

Si jamais vous comptiez vous lancer dans l’aventure, soyez prévenu, la route sera bien plus longue et difficile que vous ne pouvez l’imaginer.

Comment écrire un roman de Fantasy

L’Histoire dont vous êtes le héros:

Mais revenons en à l’histoire, ou plutôt à votre histoire. Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises histoires. Ce qui compte c’est d’écrire une histoire dont vous êtes fier, dont les personnages, les lieux, l’ambiance ont une signification pour vous.

Vous avez envie d’écrire sur la relation qui vous lie avec votre chat, votre chien? Aucun problème!

Vous vous demandez ce que pourrait être le monde de demain si l’intelligence artificielle prenait le pas sur l’homme? Créez cette société de toute pièce avec ses qualités, ses défauts!

Vous voulez écrire une histoire d’amour entre un homme et une femme, entre une race et une autre, entre un être immortel et un autre mortel? Foncez !

L’important n’est pas réellement le sujet que vous allez traiter. Peu importe votre idée, dites-vous qu’il y a de fortes chances pour qu’un autre vous ait devancé.

Mais rassurez vous, l’important, ce qui fera la différence c’est Votre histoire, votre style, l’angle avec lequel vous allez aborder une question, un univers. Quelle que soit votre idée de départ, votre histoire sera unique.

L’exemple de Mélianor :

Comme je l’évoquais plus haut, j’illustrerais mes idées, mes propos avec l’expérience que j’ai pu acquérir avec l’écriture de Mélianor. Comme beaucoup de choses, l’écriture est une affaire de patience, d’expérience, d’échecs dont il faut se servir pour sans cesse apprendre et continuer plus fort.

Vous l’avez sûrement deviné en arrivant ici, j’ai été très (trop?) fortement influencé par Tolkien et son œuvre. Pour en revenir à Mélianor, l’idée de base était aussi simple que vieille comme le monde: c’était une histoire d’amour.

Un homme (aidé de quelques autres quand même), va affronter une armée pour rejoindre et délivrer celle qui a fait chavirer son cœur. (Niveau histoire vue et revue ça se pose là quand même)

En grand amateur de fantasy, il était évident pour moi que les hommes devaient faire face à une armée d’orcs, bien verts et bien méchants. ( Oui parce qu’aucun zombi, n’arrivera jamais à la cheville d’un orc. Jamais.)

C’est donc à partir de cette idée que j’ai commencé. Sur une vingtaine de pages, le héros qui portait à l’époque mon propre pseudo (oui, je m’étais pris moi même en héros et j’étais tout aussi mauvais qu’aujourd’hui pour trouver des noms à mes personnages), se battait, avait échappé à la mort un nombre incalculable de fois pour finalement triompher et rencontrer la femme de sa vie.

En  y réfléchissant un peu, c’est totalement l’histoire d’Aragorn…Satanés influences…(On en reparlera dans un futur article de ça tiens!)

On ne s’en rend rarement compte, mais l’histoire que nous lisons, celle fixée sur son éternel support de papier est parfois bien éloignée de la première idée, des premières ébauches de son auteur. Si je reprends l’exemple de Mélianor dont j’écris actuellement les derniers chapitres, il n’y a d’ailleurs plus la moindre histoire d’amour. ( C’est bien triste je sais, mais beaucoup mieux pour la cohérence de l’histoire!)

Et la fantasy dans tout ça!

Oui, parce que le titre c’est quand même écrire un roman de fantasy alors tu vas pas nous la faire à l’envers!

Bon d’accord, vous avez raison, j’ai peut-être un peu anticipé le côté fantasy, mais rassurez-vous il arrivera bientôt!

A ce stade le plus important est simple: écrire. Coucher sur le papier votre idée, peu importe la manière, le style. Le principal est de matérialiser cette envie, de coucher sur le papier le fruit de votre imagination.

Il y a de fortes chances pour que le résultat ne soit pas à la hauteur de vos attentes, mais là encore ce n’est pas l’important / l’essentiel. L’important est de faire le premier pas, de réaliser que vous aussi vous avez ce don, cette envie

Rassurez vous, le prochain article arrive bientôt, il parlera de fantasy, de la naissance d’un monde, d’une terre, d’un univers ! (Oui, rien que ça!)

En espérant que cette petite introduction vous ait donné envie de prendre la plume pour coucher sur le papier la petite idée qui j’en suis sûr trotte en ce moment même dans votre tête!

A très vite.

Julien !

Ecrire un roman de Fantasy: illustration

N’hésitez pas à partager cet article tout autour de vous :

Related Post

Ecrire un roman de Fantasy : # 02 – Géograph...  Il existe autant de manière de créer d'univers qu'il existe de manière d'écrire, de trouver l'inspiration. Autant dire que c'est un joyeux bordel o...
Ecrire un roman de Fantasy # 03 : Les créatures Vous l'aurez compris à la lecture des précédents billets, nous nous attachons dans cette première série d'articles à avoir une vue globale sur les q...
Ecrire un roman de Fantasy # 04 : L’histoire Écrire une histoire, un roman de Fantasy! Oui, après un suspense insoutenable on va enfin en parler! Mais quelque chose me dit que ça ne sera pas da...
Ecrire un roman de Fantasy # 05 : Fantasy et Relig... Si vous demandez à quelqu'un qu'est-ce qu'un monde de Fantasy, il y a de fortes chances pour que rapidement il vous parle de dieux, de déesses, de d...

9 thoughts on “Ecrire un roman de Fantasy # 01 : L’idée”

  1. Hey !

    Suite à mon passage sur ton insta (mon pseudo Read-fantasy-dream et ce n’est pas de la pub), je suis allée lire ton article !
    Il est très bien écrit et ça donne envie de lire la suite =)
    Je vais aller écrire un peu tiens 😉

  2. Je partage tout à fait ton point de vue, je trouve qu’on a trop tendance à vouloir sacraliser les idées, alors que c’est juste la matière première, tout le boulot vient après ^^’
    Je me reconnais aussi beaucoup dans ce que tu décris (à part que je n’aime pas Tolkien, oui je sais, boouuh). Mon histoire a aussi énormément évolué depuis le début, en fait c’est carrément un bouquin différent…
    J’ai hâte de lire la suite de tes articles ^^

    1. Oui, ce n’est que la première pierre d’un grand et long édifice! Le plus dur arrive après! Bon je te pardonnes pour Tolkien (mais que pour cette fois hein! 🙂 ). C’est vrai qu’une même idée va être traitée totalement différemment en fonction de l’histoire de chacun et je trouve que c’est quelque chose de beau et de fascinant de voir des résultats, des ambiances, des mondes totalement différents alors que l’idée de base est la même.

      Merci pour tous encouragements en tout cas, j’espère que les prochains te plairont au moins autant que celui là !

  3. Il y a beaucoup d’enthousiamse dans l’écriture de ce premier article fort intéressant !

  4. Il est super cet article ! Je te rejoins à 100% sur ce que tu y racontes ! Aujourd’hui, toutes les histoires de base ont déjà été racontées avec talent. Ce n’est pas pour ça qu’il faut se priver de se lancer : on aborde et on raconte un thème, une histoire avec notre patte personnelle et c’est ça qui la rend unique ❤️

    La création d’univers me passionne aussi, j’ai hâte de voir comme tu t’y prends !!

    1. C’est exactement ça! L’essentiel c’est de raconter une histoire qui nous parle, avec notre histoire, notre plume, c’est ce qui fait et fera toujours la différence!
      Merci pour tes encouragements, j’espère que les prochains articles te plairont tout autant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *