Apprendre à écrire

Comment apprendre à écrire?

Apprendre à écrire, qui n’en a pas rêvé ? Si vous prenez le temps de lire ce petit article, vous pourrez même trouver quelques idées, une motivation supplémentaire pour continuer malgré vos peurs, vous doutes.

Alors sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet !

L'écriture n'est pas qu'une affaire d'inspiration

Apprendre à écrire : Rigueur vs Inspiration

 

Ah l’inspiration! Ce fameux état d’esprit qui nous permet d’avoir des idées lumineuses sans même les avoir cherchés, d’arriver à décrire une scène, un état d’esprit avec les mots justes.

On l’a tous vécu au moins une fois, on le cherche à tout prix, on met sur pieds des rituels parfois très improbables pour le retrouver ne serait-ce qu’une fois de plus.

Pourtant, s’il est bien une chose que vous devez retenir: fuyez l’inspiration !

Christelle Lebailly l’explique très bien dans l’un de ces podcasts, les moments où vous écrirez en étant inspiré se comptent sur les doigts d’une main.

N’attendez pas d’être inspiré pour écrire, 70% voire 80 % de votre roman si ce n’est plus sera écrits par votre seule rigueur, votre seule détermination.

Quelque chose me dit que vous avez tous l’image, celle d’un écrivain solitaire assis à son bureau, soudain pris d’une lumineuse inspiration. Cette image n’existe que dans les films, dans les livres et pourtant même en le sachant, nous continuons d’y croire, de nous y accrocher envers et contre tous.

Comme dans beaucoup de domaines, la réalité du monde fait beaucoup moins rêver que toutes les images, les rêves que nous pouvons avoir en tête.

L’écriture est une affaire de patience, de rigueur, d’obstination. 

Je ne vous demande pas de me croire, mais d’essayer, de faire vous-même l’expérience, que vous soyez inspiré ou non : réservez-vous une ou deux soirées (ou moments dans la journée) où vous ne serez disponible pour personne. Aucun téléphone, réseau social, ni messagerie, simplement vous et votre écriture.

Apprendre à écrire : Ecrire encore et toujours !

 

Dans notre époque moderne où tout n’est que distraction, parvenir à mener à bien un seul et même projet est presque devenu un exploit, c’est une aventure à part entière.

Comme le dit le fameux proverbe, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, et quitte à se l’approprier, autant le faire à fond ce qui donnerait quelque chose comme : c’est en écrivant qu’on améliore sa plume.

Vous le savez si vous écrivez depuis quelque temps, les mots que vous avez couchés sur le papier il y a des mois n’ont plus rien à voir avec ceux que vous écrivez aujourd’hui.

Comme toute oeuvre, l’écriture est chose vivante, mouvante, elle se nourrit des expériences, des lectures, des idées, des concepts qui résonnent d’une manière particulière en vous.

Il y a donc de fortes chances pour que ce que vous écrivez aujourd’hui soit bien meilleur que vos précédents écrits. Pour autant ce serait une erreur de vouloir repasser sur vos premiers chapitres pour les retravailler, les améliorer. Même si la chose est tentante, forcez-vous à avancer, à continuer votre histoire pour la mener à son terme. 

Vous aurez ensuite tout le temps pour revenir dessus lors de votre relecture, en fonction des commentaires de vos bêtas-lecteurs.

Vous avez une idée mais les quelques mots que vous avez couché sur le papier ne reflètent  pas ce que vous aviez en tête? Aucune importance!

Prenez un peu de recul, focalisez-vous sur une partie, un aspect de votre idée et reformulez-la avec d’autres mots

L'écriture est une affaire de patience, de rigueur
Etagère de livres contentant l'histoire de l'humanité.

Apprendre à écrire: Ecrire c’est aussi lire !

 

Vous avez déjà passé de trop nombreuses heures sur votre manuscrit, sur votre roman et vous avez la méchante impression de tourner en rond, de toujours utiliser les mêmes mots, les mêmes expressions, les mêmes tournures?

La solution est simple : Arrêtez tout! Prenez un livre et lisez !

Pourquoi lire le travail d’autres personnes améliorerait votre écriture?

En lisant, vous découvrirez d’autres histoires, d’autres univers, d’autres manières d’écrire. Même si le processus est généralement inconscient, il donnera à votre cerveau et à votre imaginaire de la matière supplémentaire pour pouvoir se développer.

 

Voici une petite illustration totalement arbitraire pour illustrer l’évolution : 

 – Je vais pas bien répondit-il

Se transforma peu à peu  en : 

 – Je vais m’évanouir dit-il

Puis en : 

 – Je vais défaillir glapit-il les lèvres tremblantes

 

Vous le voyez on passe d’une phrase totalement neutre, qui n’exprime rien du tout (pourquoi il ne va pas bien? Est-ce un mal psychologique, physique?), à une autre bien plus claire, précise : C’est un mal physique qui le frappe et si on ne fait rien, il risque bien de s’écrouler par terre dans la minute.

Ce n’est bien sûr qu’un exemple créé de toute pièce, mais il montre bien cette évolution de vocabulaire, de syntaxe, que vous améliorerez vous aussi par la lecture.

Chaque personne étant différente, le changement ne sera pas forcément immédiat, mais croyez-moi, sans même y réfléchir, de nouveaux mots, expressions vous viendront naturellement.

Apprendre à écrire : Ecrire c’est s’amuser !

 

Si comme moi vous réécrivez pour la 5ème fois votre chapitre, la notion d’amusement n’est pas forcément évidente à déceler mais quelque chose me dit que vous savez déjà de quoi je veux parler lorsque je dis amusez-vous !

Vous le savez si vous me suivez, le plus important, par-dessus tout est d’écrire quelque chose qui vous fait plaisir, qui a un sens, un intérêt pour vous.

Si ce qui vous fait plaisir est de raconter l’histoire d’un clown unijambiste fasciné par les extincteurs, allez-y!

Si vous voulez imaginer une société où les coléoptères règnent sur le monde et sur l’humanité, allez-y! 

Si vous vous êtes lancés dans une romance, dans un monde peuplé de zombies, mais que cette histoire ne représente rien de particulier pour vous, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : arrêtez tout !

Vouloir écrire une histoire en fonction d’un genre en vogue à un instant T sans que ce sujet ne vous touche est condamné à l’échec.

Les modes sont changeantes, imprévisibles et il suffit de regarder les dernières décennies pour le voir: 

La Fantasy a dominé au début des années 2000, sont ensuite venues les histoires de vampire (#Twiligth), puis les zombies (#Walking Dead), les romances ( 50 Shade of Grey), puis de nouveau la Fantasy (GoT).

Bref, se baser sur une mode sur un futur plus ou moins probable pour écrire votre livre est la pire choses que vous pourrez faire.

Si vous ne devez retenir qu’une chose, en un mot comme en cent: N’écoutez que vous !

L'écriture c'est avant tout du plaisir

N’hésitez pas à partager cet article tout autour de vous :

Inscrivez-vous à la Newsletter de Mélianor !

Please follow and like us:

4 thoughts on “Apprendre à écrire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *